Témoignage : « J’ai l’impression d’en avoir appris autant en trois jours qu’en trois ans ! »

Témoignage : « J’ai l’impression d’en avoir appris autant en trois jours qu’en trois ans ! »

Mathieu Sarrasin, co-fondateur de la Roue du Pays d’Aix et coordinateur de la Roue Marseillaise, nous parle de sa participation à la formation « Passage au numérique d’une monnaie locale ».

« J’ai participé, en tant que membre de la Roue, la MLCC de Provence Alpes du Sud, à la formation sur le changement d’échelle et le passage au numérique proposée par l’Institut des Monnaies Locales, à Bayonne.

Cette formation, animée par l’Eusko, a clairement participé au changement d’échelle de la Roue qui était en cours, mais aussi à ma reconversion professionnelle.

Nous avions beaucoup d’attentes de cette formation, nous n’avons pas été déçus !

Sur la forme, nous avons vraiment apprécié l’accueil chaleureux, la décontraction et l’accessibilité des formateurs. Le temps laissé aux échanges a permis de se former en utilisant des cas concrets et d’apprendre aussi des autres participants.

Sur le fond, nous avons pu voir toutes les étapes nécessaires au lancement du numérique et au développement de notre monnaie, les erreurs à ne pas commettre, les retours d’expérience, les priorités. Les formateurs ont aussi su s’adapter aux demandes des participants et modifier le programme en fonction des besoins. C’est un vrai plus qui a permis, me semble-t-il, une meilleure appropriation. Nous avons vraiment apprécié de pouvoir poser toutes nos questions et de profiter de l’expérience de l’Eusko.

Nous avons également beaucoup apprécié les temps off, qui permettent d’apprendre à connaître les gens, de parler “sans filtre”, de partager nos difficultés et de refaire le plein d’énergie avant de retourner dans nos projets respectifs.

Pour la Roue, cette formation a pu montrer qu’il était possible pour une monnaie locale, en prenant l’exemple de l’Eusko, de se professionnaliser et d’avoir un modèle économique viable. Ce changement d’échelle, que beaucoup pensaient impossible, devenait alors envisageable.

Suite à ça, j’ai initié avec un autre bénévole la mise en place de deux journées d’ateliers sur le changement d’échelle de La Roue en intelligences collectives, où nous avons pu faire tomber les craintes et les a priori sur la professionnalisation. Les mots “modèle économique” n’étaient plus tabous ! Sans cette formation à l’Eusko, nous aurions passé beaucoup plus de temps et d’énergie pour faire cela… voire nous ne l’aurions pas fait du tout.

Ce qui m’amène à l’apport qu’a eu cette formation sur moi-même.

La formation m’a permis de monter en compétence très rapidement. J’ai l’impression qu’en trois jours j’en ai appris autant qu’en trois ans. Je me suis aussi retrouvé dans la vision de l’un des formateurs, qui m’a donné un plein d’énergie pour affronter les difficultés.

Aujourd’hui, à La Roue on commence à avoir des bases solides et surtout les acteurs de notre territoire (entreprises, collectivités, particuliers) nous prennent de plus en plus au sérieux et nous avons su attirer des bénévoles à fort niveau de compétences, et même en salarier certains.

Et je ne peux pas terminer un mot sur l’impact positif de cette formation sur le projet Lokavaluto, réunissant des développeurs travaillant ensemble à l’émergence d’outils numériques adaptés pour les monnaies locales. Je sais que l’Eusko voulait que, suite à cette formation, il y ait une dynamique sur le numérique, et Lokavaluto découle en partie des rencontres faites lors de cette formation ! »

 

Pour plus d’informations sur la formation « Passage au numérique d’une monnaie locale », c’est par ici.

https://www.lokavaluto.fr/

https://laroue.org/

https://larouemarseillaise.org/